Porter l’écologie à un large public

L’Institut Européen d’Écologie (IEE), situé Cloître des Récollets à Metz, promeut et développe depuis 50 ans toute initiative visant à l’amélioration de l’environnement. Soutenu par le programme Interreg NOE-NOAH, l’IEE porte l’écologie à un large public. Le festival international de films sur la transition écologique CINÉMAPLANÈTE y participe de façon considérable.

L’INSTITUT EUROPÉEN D’ÉCOLOGIE ET SES MISSIONS

Association de droit local créé en 1971, l’Institut Européen de l’Écologie a pour objectif de sensibiliser l’opinion publique et les responsables politiques aux enjeux climatiques et de développer toute initiative visant à l’amélioration de l’environnement et en conséquence de la qualité de vie des citoyens.

L’IEE met en place des groupes de réflexion (think tank) rassemblant des experts afin de proposer les solutions les plus adaptées aux enjeux écologiques contemporains.

L’IEE participe à de nombreux colloques et organise des conférences et séminaires ouverts à tous, sur des thèmes précis de l’écologie et du développement durable.

L’IEE est un centre de ressources en matière d’écologie et de développement durable, au sein duquel se partagent les bonnes pratiques.

CINÉMAPLANÈTE : PRIX NOE-NOAH

L’IEE fait partie du réseau de partenaires que regroupe le projet Interreg NOE-NOAH. Depuis 2018, l’Institut porte le festival international de films dédié à la transition écologique, dénommé aujourd’hui CINÉMAPLANÈTE.

Pour la 2ème édition de son festival, tenu en 2019, l’IEE a eu l’occasion de remettre pour la première fois le prix NOE-NOAH ! Ce dernier se joignait au prix coup de cœur, au prix du festival et au prix du public. La prolongation de la crise sanitaire jusqu’à l’automne 2020 a obligé l’IEE à reporter la troisième édition du festival à une édition courte au printemps 2021. Y a été récompensé du prix NOE-NOAH le film « Citoyen Nobel », produit en 2020 par le réalisateur suisse Stéphane Goël.

Afin d’offrir une dimension transfrontalière au festival et d’augmenter le nombre de personnes sensibilisées à l’écologie à travers le cinéma, l’édition 2021 a également impliqué la ville de Sarrebruck en Allemagne.

ATTEINDRE UN PUBLIC LARGE

Avec un soutien fort au Festival International du film, l’Union Européenne contribue à mobiliser une forte participation citoyenne au développement durable au sein de la Grande Région.

Grace au partenariat avec le projet européen NOE-NOAH, porteur d’actions partagées favorisant les re-connexions écologiques et citoyennes, le Festival International du film s’est également tourné vers des publics empêchés : hommes et femmes dont les préoccupations premières sont loin de concerner l’écologie. L’IEE a ainsi permis la projection des plusieurs films à la Maison d’arrêt de Metz et coopéré avec Inform’elles, un dispositif d’aide aux femmes victimes de violences mis en place par l’AIEM (Association d’Information et d’Entraide Mosellane). Celles-ci ont assisté aux projections et participé aux débats qui s’en suivaient.

Dans le but d’éveiller l’intérêt d’un public jeune aux enjeux environnementaux et à la transition écologique, l’IEE a organisé une soirée Youtubeurs ainsi qu’une soirée-débat autour du « Biojolais ». La sensibilisation du jeune public messin s’est également opérée par l’intermédiaire du partenariat avec l’initiative luxembourgeoise Youth4Planet. Un concept d’apprentissage et de narration pour le monde numérique a encouragé les écoliers dans la création de productions audiovisuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *